Le Rwanda – Stations d’Arrêt et de Repos le long du Corridor Nord


RwandaTableau 90 : FAITS EN BREF SUR LE RWANDA
Président :
Paul Kagame
Superficie:
26, 338 kilomètres carrés
Capitale :
Kigali (1,004 millions d’habitants – 2011)
Villes principales :
Kigali, Butare
PIB :
US$16.37 milliards (2013)
Population :
12,34 millions (juillet 2014)
Langue :
L’Anglais, Kinyarwanda, Français, Swahili (officiel)
Population urbaine :
19,1% de la population totale (2011)
Taux d’urbanisation :
changement annuel de 4,5%
Monnaie :
Franc rwandais (RWF)
Climat :
Tempéré ; doux dans les montagnes avec possibilité de   gel et de neige

DOSSIER ECONOMIQUE
Le pays le plus densément peuplé de l’Afrique essaye de surmonter les limitations de sa petite, enclavée économie en accroissant le commerce régional. Le Rwanda a adhéré à la Communauté Est Africaine (EAC) et est en cours d’alignement de son budget, du commerce, et des politiques sur l’immigration avec ses partenaires régionaux. Avec une population principalement rurale, dont 90% gagnent sa vie grâce à l’agriculture (principalement de subsistance) (et  certain minerais et la transformation agro-alimentaire), le gouvernement rwandais a embrassé une politique fiscale expansionniste pour réduire la pauvreté en améliorant l’éducation, l’infrastructure, et les investissements étrangers et nationaux,  et poursuivre des réformes orientées sur le marché.

La croissance du PIB en termes réels a ralenti en 2013 dû en partie  à la dégradation des performances dans l’agriculture et les effets entraînés par la suspension du versements d’appui budgétaire en 2012. Les évaluations indiquent que l’industrie et les services étaient les principaux moteurs de la croissance en 2013, alors que la croissance de l’agriculture, bien que modeste, était plus forte si l’on compare à 2012. les Recettes d’exportation ont  augmenté d’environ 33%  en 2013 par rapport à l’année précédente, suite la croissance de  la production du café et du thé et aux prix favorables des exportations des minerais principaux, particulièrement le coltan et la cassiterite. Il était projetté que la croissance du PIB  allait augmenter de 4,6% en 2013 à 7% en 2014. Les principaux moteurs de croissance  à court et à moyen terme incluent la relance dans le secteur des services, la productivité accrue dans le secteur d’agriculture et l’exécution soutenue du programme d’investissement public.

Le tourisme, les minerais, le café et le thé demeurent les sources principales de devises étrangères du Rwanda, bien que le gouvernement du Rwanda aspire à faire rendre le pays le leader régional en technologies de l’information et de la communication. Le Rwanda a finalisé sa première Zone Economique Spéciale (SEZ) à Kigali, et cherche à attirer l’investissement dans l’agro-industrie, les technologies de l’information et de la communication, le commerce et la logistique, l’exploitation minière et la construction. Cependant, les pénuries d’énergie, l’instabilité dans les États voisins, et le manque de liaisons en appropriées avec d’autres pays en matière de transport continuent à handicaper la croissance de secteur privé.

rwanda_gdp