RDC/DRC – Stations d’Arrêt et de Repos le long du Corridor Nord


drcTableau 60 : drcmapFAITS EN BREF
Président :
Joseph Kabila
Superficie:
2.344.858 kilomètres carrés
Capitale :
Kinshasa (8,8 millions d’habitants – 2011)
Villes principales :
Kinshasa, Lubumbashi, Mbuji-Mayi, Kananga, Kisangani, Bukavu, Goma
Ports :
Port  de Matadi
PIB :
US$29.39 milliard (2013)
Population :
77,43 millions (juillet 2014)
Langue :
Français (officielle)
Population urbaine :
34,3% de la population totale (2011)
Taux d’urbanisation :
changement annuel de 4,19%
Monnaie :
Franc congolais
Climat :
Climat v, chaud et humide, frais et sec dans les montagnes du Sud, plus humides dans les hautes terres orientales

DOSSIER ÉCONOMIQUE
L’économie de la République Démocratique du Congo – une nation dotée de vastes richesses de ressources naturelles – récupère lentement après des décennies de baisse. L’économie est demeurée forte en 2013 avec une croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) de 8,1% (par rapport au 7,2% en 2012),  grâce à l’exploitation minière, le commerce, la construction et l’agriculture. La croissance a  bénéficié de l’amélioration de quelques aspects de l’environnement des affaires, de la reconstruction de l’infrastructure et d’une forte demande . L’exploitation minière a été le principal moteur de la croissance, et plusieurs sociétés d’extraction se sont développées à partir de l’exploration vers la production depuis 2013.

La corruption systémique depuis l’indépendance en 1960, combiné avec l’instabilité et le conflit dans tout le pays qui ont commencé au milieu des années 90 a nettement réduit la production nationales et les recettes du gouvernement et a augmenté la dette extérieure. Un cadre juridique incertain, la corruption, et le manque  de transparence dans la politique gouvernementale constituent des problèmes à long terme pour le secteur d’exploitation minière et pour l’économie dans son ensemble. Beaucoup d’activités économiques se produisent dans le secteur informel et ne se  reflétent toujours pas  dans les données sur le PIB.

Avec la mise en place d’un gouvernement de transition en 2003 après les accords de paix, les conditions économiques ont lentement commencé à s’améliorer vu que le gouvernement de transition avait rouvert les relations avec les institutions financières international et les donateurs internationaux, et le Président Kabila a commencé à mettre en oeuvre des réformes. Le progrès a été lent à atteindre l’intérieur du pays bien que des changements clairs soient évidents à Kinshasa et à Lubumbashi. En 2012, la RDC a mis à jour ses droits des affaires par l’adhésion à OHADA, l’organisation pour l’harmonisation du droit des affaires en Afrique. Le pays a marqué sa 10ème année consécutive d’expansion économique positive en 2012.

drc_gdp