MAUNGU LORRY PARK [Parc de camions de Maungu]: UN RSS BASÉ SUR LE MODÈLE DU SECTEUR PUBLIC LOCAL LE LONG DU CORRIDOR DU NORD



MAUNGU LORRY PARK [Parc de camions de Maungu]: UN RSS BASÉ SUR LE MODÈLE DU SECTEUR PUBLIC LOCAL LE LONG DU CORRIDOR DU NORD

L’Autorité de coordination de transit et de transport du corridor nord (ACTTCN) avait officiellement lancé le concept de stations d’arrêt et de repos (RSS) le long du corridor nord lors de la conférence des investisseurs tenue en avril 2015 à Nairobi, en République du Kenya. Les États membres du Corridor Nord avaient alors pris l’engagement de désormais incorporer l’aménagement des RSS dans leurs projets  de construction et de réhabilitation  des routes le long du Corridor Nord.

Les trois modèles RSS conçus dans le concept de l’ACTTCN comprennent: le modèle du secteur privé, le modèle hybride (modèle PPP) et le modèle RSS du secteur public. Le modèle du secteur privé est destiné aux endroits où la mise en œuvre apportera un retour sur investissement suffisant pour attirer des investisseurs privés. Ce modèle vise à fournir un large éventail de services aux usagers de la route et aux communautés locales et à constituer un pôle de développement et de la croissance économique dans ses zones d’implantation. D’autre part, le modèle RSS du secteur public se concentre principalement sur la fourniture de services publics et sociaux aux usagers de la route tels que les bonnes conditions de repos, le contrôle de santé et un parking sécurisé en vue de promouvoir la sécurité routière, quel que soit le retour sur investissement.

Le parc de camions de Maungu a été inspiré par le modèle de RSS du secteur public avec des spécificités propres au gouvernement local de Taita Taveta, au Kenya localisé  le long du corridor nord.

Le parc de camions de Maungu, bien que conçu de manière indépendante, est conforme au concept de station d’arrêt et de repos préconisé par le secrétariat de l’ACTTNC. La station est située sur une surface estimée à 6 hectares bien située en retrait de la route. Outre sa capacité de stationnement de 200 camions, les installations suivantes sont disponibles:

  • 6 blocs de logement de 10 chambres chacun pour l’hébergement (y compris des toilettes indépendantes et des toilettes à chaque bloc)
  • 10 bureaux
  • 20 magasins
  • 4 restaurants (actuellement 2 seulement fonctionnent)
  • Un poste de contrôle de santé avec 2 bureaux
  • Sécurité

 

 

 

 

 

 

Air de parking de  MLP

 Investissement, gestion et exploitation

La station appartient au gouvernement du comté de Taita Taveta. Le secteur public a initié l’idée, mobilisé des fonds, réalisé les conceptions et construit la station.

Le secteur public (gouvernement du comté) perçoit des frais de stationnement et loue des bâtiments au secteur privé qui exploite les divers services mentionnés ci-dessus.

La station est supervisée par un personnel nommé par le gouvernement du comté. Le superviseur gère le stationnement et s’assure que l’entretien est respecté. Le superviseur gère également une équipe de 4 collecteurs de taxes sur le parking et de 5 policiers armés.

 

 

 

 

 

 

Blocs de logement à MLP

Les loyers appliqués aux opérateurs privés sont définis par l’assemblée du comté selon un processus budgétaire légal.

Les loyers mensuels suivants sont actuellement appliqués: block des logements: 40 000 KSH; Bureaux: 5 000; KSH; Restaurants: 5 000 KSH; Commerces: 3000 KSH ; sachant que 1$ = 100 KSH.

 

 

 

 

 

 

Blocs de restauration et magasins à MLP

Les frais de stationnement ne sont payés que lorsqu’un camion passe une nuit au parc. Ceux qui se garent pendant la journée pour accéder aux services du parc ne paient pas pour le stationnement. Les frais de stationnement par nuit sont fixés à 100 KSH (1$). L’accès aux toilettes indépendantes est facturé à 30 KSH (0,3$). Les coûts d’autres services tels que l’hébergement et la restauration sont librement fixés par les particuliers qui exploitent ces services au sein de la station.

À titre de référence, le tarif d’hébergement par nuit est actuellement fixé à 300 KSH (3$). Les conducteurs sont libres de dormir dans une chambre ou de rester dans leur camion tant qu’ils paient le stationnement. Cependant, les conducteurs choisissent plus souvent de dormir dans les chambres pour leur confort. Dans la plupart des cas, les chambres sont entièrement occupées. L’occupation du parking est généralement d’environ 150 camions sur une capacité de 200 camions. Parfois, le parking est totalement occupé. Les femmes libres (travailleuses du sexe) ne sont pas autorisées à accéder à la station pour les affaires avec les conducteurs. Mais les conducteurs sont autorisés à venir accompagnés de leurs propres compagnes.

Le service de contrôle de santé de la station est un service privé mis en place par un groupe de sociétés de transport pour assurer une bonne santé et surveiller les conditions de conduite de leurs conducteurs. L’installation vérifie le niveau d’alcool, la tension artérielle, le VIH, etc., et prescrit certaines solutions intermédiaires, le cas échéant, pour permettre aux conducteurs de reprendre la route en bon état. Le bilan est rendu obligatoire pour les conducteurs de ces entreprises. Aucun chauffeur ne peut ignorer l’examen et un rapport est partagé avec d’autres points de contrôle et son bureau central pour suivre les conducteurs qui se conduisent mal le long de la route.

Air de parking

La société de transport SANGANI est un autre transporteur privé qui a installé son propre bureau de contrôle dans la gare. Le gouvernement du comté est en contact avec d’autres opérateurs pour mettre en place une clinique de santé bien équipée au sein de la station.

Le parc de camions de Maungu est un RSS qui constitue une excellente initiative d’une autorité locale le long du Corridor Nord. Cette facilité apporte au gouvernement local des revenus supplémentaires. Outre les bénéfices financiers qu’elle génère, elle donne entre-temps des opportunités d’affaires aux opérateurs privés locaux, aide à surveiller la circulation du trafic et à atténuer les causes des accidents de la route.

Le RSS de Maungu  est un exemple de bon modèle de RSS pouvant être reproduit par d’autres autorités locales le long du Corridor Nord ainsi que par des opérateurs privés qui ont les terres requises et souhaiteraient mettre en place une telle installation à condition de suivre les normes définies par le concept RSS de l’ACTTCN.

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *